Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Venez découvrir les récits des aventures publiées par nos Maîtres de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Lapin Blanc
Adhérent
Messages : 1011
Inscription : jeu. mars 13, 2008 12:13
Identité : yannick

Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Lapin Blanc » jeu. mars 04, 2010 00:00

Résumé de la première séance de jeu:

30ème jour du 8eme mois ( fin de la troisième décade- équinoxe d'automne ) de l'année du Coq de métal yin ( an 2458 du calendrier de l'Empereur Jaune ou an 240 avant JC )
Heure du lièvre

Nao s'éveille sous les premières lueurs d'un soleil qui se hisse au dessus des collines. Les rues de la ville résonnent déjà de l'activité de ses habitants à cette heure pourtant si tranquille habituellement ; Aujourd'hui est le jour du marché de la décade, clôturant le mois.
A l'auberge du Repos Bienfaiteur, Ji Yao Mu, un grand et imposant gaillard, est pensif devant son copieux petit déjeuner et ne prête aucune attention aux nombreuses personnes déjà présentes dans la salle à manger de l'établissement. Son enseignement auprès de Main Gauche est maintenant terminé. Bientôt, il quittera Nao pour une autre vie. Mais avant cela, il lui faut acheter sa première épée, avec laquelle il espère devenir un grand da xia comme dans les légendes. Yao-Mu est sorti de ses pensées par monsieur Xu Chong, propriétaire de l'auberge. L'aubergiste s'inquiète sur la bonne santé de son client, lui qui d'habitude mange avec grand appétit. Une fois rassuré, il révèle à Yao-Mu qu'un habitant de son village natal est venu s'enquérir des nouvelles du jeune homme. Il s'agit de monsieur Xuan et il a laissé pour message qu'il se trouverait au marché aujourd'hui. Ji Yao-Mu a bien connu l'homme lorsqu'il vivait dans avec sa famille. C'est un éleveur de chiens qui de temps à autre vient vendre sa viande en ville. Depuis qu'il s'est installé à Nao pour parfaire son enseignement dans les arts martiaux, il avait eu quelques occasions de revoir des habitants de son village et ainsi prendre des nouvelles de sa famille. Sans plus attendre, Ji Yao-Mu se rend au marché.

Au palais du gouverneur, dans le pavillon des invités, après un petit déjeuner frugal, Han Chiu-liang, jeune diplomate tout juste sorti de l'académie du Han, étudie les écrits légistes de son père. Mais il est dérangé par le va et vient inhabituel des serviteurs apportant meubles et linges dans les chambres proches de ses appartements. S'enquérant de la raison de toute cette agitation, Han Chiu-Liang apprend de la bouche d'une servante qu'un haut fonctionnaire de la cour royale est attendu pour ce soir. Bien que désolée pour le dérangement, elle ajoute que les appartements voisins doivent être préparés à cet effet dans le pavillon. Curieux, Han Chiu-Liang tente d'obtenir en vain le nom du dignitaire. Sa lecture interrompue, il décide de se rendre au marché de la décade, l'évènement étant propice pour une rencontre avec Fu Leng, le garçon sur lequel il avait mis ses espoirs pour sortir de sa condition d'invité-otage à Zhao.

Dans le quartier marchand, la sublime Yi Kime, fille d'un riche négociant de fourrage de Nao, raccompagne son cousin Fen Lo jusqu'à son chariot. Ce dernier, de retour du royaume de Qi, a passé quelques jours dans sa famille de Nao avant de repartir pour Zongshan où l'attend son épouse enceinte. Kime avoue avec honte à Lo sa tristesse de devoir rejoindre prochainement le palais de Sing Cho-kuan, le maître de la guilde des marchands de Zhao, où elle deviendra l'une de ses concubines. Son cousin tente de la rassurer sur sa future condition et l'invite même à passer quelques jours dans sa demeure si d'aventure son destin l'amenait dans la commanderie. Sur ces paroles, il quitte alors Nao dans son chariot conduit par son garde du corps. Alors que Yi Kime s'apprête à rejoindre sa mère pour les tâches ménagères, Huo, son frère ainé, la rejoint dans la rue. Il lui tend une bourse pleine de bu et lui dit que père a appris qu'un haut fonctionnaire de Handan allait arriver aujourd'hui à Nao. Dans sa suite se trouve un émissaire de Sing Cho-kuan venu pour Kime. Son frère lui apprend que leur père souhaite que Kime s'achète au marché une nouvelle robe et quelques bijoux pour faire belle présentation. Prenant la nouvelle avec appréhension, la jeune fille accepte cependant, ne voulant pas laisser s'échapper une occasion de s'évader d'un quotidien qui lui pèse de plus en plus depuis le départ précipité de Céleste Voix du Vent qui, en la prenant comme élève lors de son apprentissage à la Maison des Fleurs et des Soies, lui avait fait entrevoir une vie plus palpitante.
Sur la route vers la place centrale de la ville, Yi Kime croise un mendiant assis à terre, chose peu courant dans ce quartier. L'homme est vêtu d'un vieux chang pao troué et porte un chapeau conique de bambou de sorte que son visage ne soit pas visible. Bourse en main, la jeune fille n'y prête pas plus d'attention et continue sa route vers le marché. Peu après, l'homme prend son bâton posé près de lui, se relève et quitte à son tour le quartier.

Dans la salle à manger de la maison familiale qui tient lieu de pharmacie, Fu leng s'impatiente . Il a déjà englouti son petit déjeuner, mais par respect pour son grand-père, un vieillard à la longue barbe blanche , il attend assis à table que celui-ci termine sa soupe. Le vieil homme n'est pas dupe et sait qu'une fois de plus son petit fils va disparaitre dans Nao ou se rendre à l'école de Main Gauche, le laissant seul gérer l'officine. Il en était ainsi depuis l'évènement tragique qui frappa sa famille. Après s'être une nouvelle fois plaint des méfaits de la vieillesse et insister sur la nécessité de la reprise de l'activité de la pharmacie par son petit-fils, le vieillard cède devant un Fu Leng sourd à ses allusions. Il l'autorise à quitter la maison en lui demandant tout de même de profiter du marché pour refaire des stocks sur les ingrédients nécessaires à la réalisation des remèdes.
Fu Leng s'exécute aussitôt, le marché de la décade étant une occasion pour lui de prendre contact avec Deux Visages, l'étrange homme dont il est devenu secrètement son élève. Mais avant de quitter la pharmacie, le jeune homme s'arrête devant l'autel des anciens pour rendre hommage à son père et ses frères décédés. Comme chaque jour, il jure de venger leur mort et de retrouver sa mère. Puis il part pour le marché. Les rues de Nao grouillent déjà d'activité. Au croisement d'une petite ruelle, Fu leng se fait agripper par un homme portant un vieux chang pao et un chapeau conique de bambou : c'est Deux-Visages. L'homme apprend à son élève que son enseignement touche à sa fin et que bientôt il lui fournira des renseignements pour qu'il puisse accomplir sa vengeance. De même il pourra fournir des informations qui intéressera le jeune homme venu du han avec lequel Fu leng est en contact. Mais avant cela, Deux-Visages lui demande d'accomplir une dernière tâche pour lui. Un haut fonctionnaire de Handan nommé Lao Li doit arriver en ville, l'homme souhaite que son élève soit ses yeux et ses oreilles dans la ville le temps de la visite. Fu Leng accepte sans sourciller.

Heure du dragon- Heure du serpent

A la grande place de Nao, autour du temple circulaire de bois laqué rouge de Song Xie qui trône au centre, plusieurs étals des marchands itinérants et des villageois locaux ainsi que des enclos à bétail ont été installés. Les échoppes d'artisans et les restaurants autour de la place sont déjà en pleine activité et une foule importante déambule bruyamment.
Alors quelle conclut l'achat de deux belles épingles à cheveux en argent, Yi Kime remarque la présence de Ji Yao Mu, chose aisée tant le gaillard dépasse la majorité des habitants de Nao d'une bonne tête. Elle connait le jeune homme, ayant déjà eu l'occasion avec Yii, la fille adoptive de Main Gauche, de s'émerveiller de son extraordinaire résistance et de son aisance à l'épée lors des entrainements à l'école d'arts martiaux. Voyant là une occasion de flâner en galante compagnie, la jeune fille aborde Ji Yao Mu et lui propose de continuer leur achat ensemble. Quoiqu'un peu gauche, le jeune homme ne résiste pas devant le sourire de Yi kime et accepte volontiers cette invitation. Pendant ce temps Fu Leng repère Han Chiu -Liang au prise avec un marchand essayant de lui vendre de riches étoffes. L'érudit, trop heureux de se débarrasser du commerçant, rejoint son contact de Nao. Tout en déambulant dans la foule, les deux jeunes hommes discutent et s'échangent des informations sur "leur affaire".
Les deux groupes finissent par se croiser. Après les salutations d'usage et les présentations entre Ji Yao Mu et Han Chiu-liang qui ne se connaissent pas malgré leurs amis communs, ils décident d'effectuer leur achat ensemble. Han Chiu Liang proposant même à Yi Kime de l'aider dans le choix de la tenue qu'elle désire acheter. Chacun effectue ses achats; Fu leng trouve quelques ingrédients, Ji Yao Mu essaye quelques épées à la forge et achète l'une d'elles et Yi Kime trouve une robe de belle facture. Durant ses emplettes, Ji Ya Mu croise le stand de Monsieur Xuan, après les retrouvailles entre les deux hommes originaires du même village, Xuan apprend que les parents de Ji Yao Mu attendent le retour de leurs fils, sa mère surtout, qui sait que son entrainement touche à sa fin. Cela remet en mémoire du Yao-Mu les paroles que sa mère avait prononcées juste avant son départ pour Nao: " Promets-moi de revenir lorsque ton enseignement sera achevé, il sera temps pour moi de te remettre ce qui sera alors tien".

Heure du cheval

Le groupe formé à l'occasion du marché décide de déjeuner ensemble et se met en quête d'un bon restaurant. À ce moment une clameur se fait entendre; un groupe d'une dizaine de jeunes gens menés pat Tong, le fils adoptif de Main Gauche, bouscule brutalement la foule. En repérant Fu Leng et Ji Yao-Mu, ils se dirigent d'un pas décidé vers nos quatre héros, surpris. Sans aucune explication, Tong se met à insulter Leng et Yao-Mu les accusant d'avoir dérobé "son héritage" . Ne comprenant rien à ses accusations, les quatre amis tentent de calmer Tong et de comprendre ce qui se passe. Malheureusement ce dernier ne semble pas l'entendre de cette oreille. Sur la place, la foule s'est écartée et plusieurs badauds regardent la scène de loin, tandis que les amis de tong se déploient autour de Fu Leng, Ji Yao-Mu, Yi Kime et Han Chiu-Liang. Finalement la discussion dégénère en bagarre généralisée, sauf pour Tong qui se tient en retrait, s'abritant derrière ses sbires.
Les héros prennent rapidement le dessus sur le groupe de ruffians. Han Chiu-Liang prend un air menaçant et clame haut et fort qu'il en coûtera à quiconque osant se prendre à un invité du gouverneur. Impressionnés, les amis de tong préfèrent s'en prendre à Leng et Yao-Mu plutôt qu'à cet inconnu. Fu Leng, grâce à sa souplesse et rapidité, se débarrasse rapidement de plusieurs de ses adversaires, finissant dans un enclos à chèvres qui s'égayent dans la foule après qu'une barrière ait été brisée. Ji Yao Mu, submergé par plus de cinq opposants encaissent deux coups de poing qui aurait mis à terre n'importe qui, mais il réplique en empoignant un adversaire et le projetant vers un autre, mettant les deux hors combats. Dans une seconde passe, il réitère la manœuvre, faisant voler l'homme sur l'étal d'un marchand. Le stand vole en éclat et un poteau vient assommer le sbire de tong sous les lamentations du propriétaire de l'étalage. Yi Kime, grâce à sa condition de femme, n'est pas prise pour cible, ce qui ne l’empêche pas d'intervenir. D'un geste ample et rapide, elle projette une calebasse de céramique située sur une table toute proche. Cette dernière se fracasse sur la tête d'un des assaillants libérant son contenu : une dizaine de criquets. Fort de ce succès, Yi Kime enchaine en lançant vers ses adversaires les longues baguettes de bois et d'argent qui fixent sa coiffure. L'une d'elles blessant sérieusement l'un des hommes de Tong qui s'enfuit en hurlant de douleur.
Déjà le pas cadencé des gardes de la ville se fait entendre. Tong et ses sbires battent en retraite tandis que les quatre héros se dispersent dans la foule afin d'éviter d'avoir à répondre de leurs actes devant la magistrature. Derrière eux, il laisse plusieurs stands du marché dévastés sous les lamentations des commerçants.
Dernière édition par Lapin Blanc le lun. mars 15, 2010 14:46, édité 1 fois.
Etudiant en jeuderologie

Avatar de l’utilisateur
Guillaume
Adhérent
Messages : 846
Inscription : mar. mars 11, 2008 13:16
Identité : guillaume

Re: Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Guillaume » sam. mars 06, 2010 15:53

On commence fort, c'est le marché qui a souffert xd ^^
Le ridicule ne tue pas ...
Ce qui ne tue pas rend plus fort ...
Donc le ridicule rend plus fort !
Image

Avatar de l’utilisateur
Lapin Blanc
Adhérent
Messages : 1011
Inscription : jeu. mars 13, 2008 12:13
Identité : yannick

Re: Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Lapin Blanc » sam. mars 06, 2010 16:11

Quelqu'un va devoir payer la note ! :siffle:
Etudiant en jeuderologie

Avatar de l’utilisateur
Marius
Membre du CA
Messages : 1592
Inscription : dim. déc. 30, 2007 13:21
Identité : Ludovic

Re: Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Marius » sam. mars 06, 2010 16:20

Quelqu'un qui a de l'argent! :siffle:
Les roublards fuient le danger, le danger fuit les barbares.
Tu ne voleras point. Sauf si tu ne te fais pas remarquer.
La fin justifie les moignons.

Avatar de l’utilisateur
Guillaume
Adhérent
Messages : 846
Inscription : mar. mars 11, 2008 13:16
Identité : guillaume

Re: Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Guillaume » sam. mars 06, 2010 16:26

Quelqu'un qui connait du monde ! :siffle:
Le ridicule ne tue pas ...
Ce qui ne tue pas rend plus fort ...
Donc le ridicule rend plus fort !
Image

Avatar de l’utilisateur
Lapin Blanc
Adhérent
Messages : 1011
Inscription : jeu. mars 13, 2008 12:13
Identité : yannick

Re: Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Lapin Blanc » sam. mars 06, 2010 19:38

Je vois que la personne est toute trouvée :siffle:
Etudiant en jeuderologie

Avatar de l’utilisateur
Lapin Blanc
Adhérent
Messages : 1011
Inscription : jeu. mars 13, 2008 12:13
Identité : yannick

Re: Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Lapin Blanc » lun. mars 15, 2010 15:04

Résumé de la seconde séance:

30ème jour du 8eme mois ( fin de la troisième décade- équinoxe d'automne ) de l'année du Coq de métal yin ( an 2458 du calendrier de l'Empereur Jaune ou an 240 avant JC )
Heure du cheval
 
Alors que les agents de la magistrature recueillent les plaintes des marchands et que les chèvres livrées à elles-mêmes sont rassemblées tant bien que mal sur la place du marché, les quatre jeunes gens ayant tenu tête aux sbires de Tong s'égayent dans la foule. Han Chiu-Liang emprunte la grande route pour retourner au palais du gouverneur. Il est un temps suivi par Yi Kime avant qu'elle ne bifurque en direction de la Maison des Fleurs et des Soies . Elle avertit la maitresse des lieux du petit arrangement qu'elle a passé avec le commerçant dont elle a détruit quelques objets lors de la bagarre du marché; elle lui a promis une invitation à la maison des plaisirs s'il ne portait pas plainte contre elle. Puis elle retourne chez elle déposer la robe achetée et refaire sa coiffure.
Quant à Ji Yao-Mu et Fu Leng, après avoir poursuivis sans succès Tong dans les ruelles labyrinthiques du quartier marchand, ils décident de se rendre à l'école de Main Gauche afin d'éclaircir l'affaire du livre des techniques secrètes qu'ils auraient volées d'après les dires du fils adoptif du vieux maître d'arts martiaux.
Han Chiu-Liang, de retour au palais, constate l'effervescence des serviteurs et fonctionnaires autour de la venue de Lao Li, l'historien du roi. Le jeune ambassadeur du Han, faisant fi de cette agitation, se rend dans ses quartiers dans le pavillon des invités. Il est très rapidement dérangé par un scribe qu'il a soudoyé quelques jours plus tôt. Celui-ci lui apporte une copie d'un accord commercial qui n'attend plus que l'approbation du gouverneur pour être appliquée. Cet accord vise à détaxer le commerce de minerai de fer entre le Ji et le Wei transitant par la commanderie de Nao. En contrepartie, le Wei s'engage à conclure un partenariat privilégié avec les négociants de fourrages de Nao. Un nom apparait, celui de Yi Wang, un riche commerçant de Nao. Un tel accord n'étant pas bon pour le Han, Chiu-Liang décide de trouver un moyen pour que le gouverneur ne l'accepte pas. Pour cela, il décide de se renseigner sur Yi Wang et se rend de nouveau dans le quartier Marchand. Là, il apprend que l'homme possède plusieurs entrepôts de fourrage et céréale en dehors de la ville et il se fait même conduire jusqu'à la grande demeure de celui-ci . Sur la route, il croise Yi Kime. Le guide de Han Chiu-Liang lui indique qu'elle est justement la fille de Yi Wang. Surpris, le jeune ambassadeur du Han va à la rencontre de la jeune fille. Il décide d'aller déjeuner ensemble et une conversation débute entre les deux jeunes gens sur le gouverneur, le père de Kime et de l'arrivée de l'émissaire de Sung Cho-Kuan avec la délégation de Lao Li, venu pour préparer le départ de Yi Kime pour le palais du chef de la guilde des marchands de Zhao.
Pendant ce temps, Fu Leng et Ji Yao-Mu sortent de la ville par la porte Est. Ils constatent que les contrôles des personnes entrant dans Nao s'effectuent avec plus de zèle que d'habitude. Une fois à l'école de Main Gauche, personne ne répond à leurs appels. Apparemment seuls, ils décident de visiter la demeure de leur shifu. Ji Yao-Mu fait le guet à l'entrée tandis que Fu Leng va de pièce en pièce. En entrant dans la chambre de Main Gauche, il constate que le meuble de bois laqué contenant le pian des techniques secrètes a été fracturé et le livre a disparu. Au même moment, du bruit se fait entendre à l'extérieur. Yii est de retour, un panier chargé de victuailles à la main. Ji Yao-Mu va à sa rencontre pendant que Fu-Leng, alerté, sort discrètement par une fenêtre et les rejoints. D'abord un peu surprise, Yii invite les deux jeunes gens à l'intérieur et propose, intimidée, de soigner la rougeur sur la pommette de Ji Yao Mu. Il s'ensuit une discussion sur la bagarre du marché, les accusations de Tong et la disparition du maitre et de son livre. Mais des réponses claires n'ont pas le temps d'être formulées ; dehors des éclats de voix se font entendre. C'est Tong qui amène des gardes de la magistrature pour y constater le vol, tout en accusant ouvertement Leng et Yao-Mu. Yii tente alors de retenir son frère pendant que Ji Yao-Mu et Fu Leng s'enfuient discrètement par le toit de l'école. Ils se font repérer par des gardes pendant l'escalade, mais ils distancent rapidement les hommes du magistrat. Ils décident ensuite de revenir à Nao et déjeuner tout en discutant de la situation délicate dans laquelle ils se trouvent.
 
Heure de la chèvre
 
Finalement, nos quatre héros se retrouvent à l'auberge du repos bienfaiteur pour discuter ensemble devant un déjeuner tardif. Après s'être sustenté, tous sont d'accord pour investiguer sur la disparition de Main Gauche et de ses techniques secrètes. Han Chiu-Liang décide de mettre de côté pour le moment ses manigances autour de l'accord commercial, mais il ne perd pas de vue qu'une amitié avec Yi Kime, et même ses deux amis, Leng et Yao-Mu pourraient servir ses intérêts. Aussi, il leur donne rendez-vous au Palais du gouverneur à la première veille, après l'arrivée de l'historien royal et de sa suite.
Yi Kime décide d'aller à son tour à l'école de Main Gauche. Elle y retrouve son ami Yii, mais la discussion n'apporte rien de plus. La fille adoptive ne s'inquiétant pas de l'absence de son père, il était présent lorsqu'elle est partie au marché ce matin. Elle semble sûre de son retour pour le diner; le vieil homme ayant l'habitude de "disparaître de la sorte", et elle espère avoir une explication, à table, avec Tong et Main Gauche, sur le vol du livre. Ne dérangeant pas plus la jeune fille, Yi Kime décide de retourner chez elle.
Han Chiu-Liang, sur la demande pressante de Fu Lang et Ji Yao-Mu se rend à la magistrature pour s'assurer que les deux jeunes hommes n'étaient pas recherchés pour le vol à l'école de Main Gauche. Il y apprend de la bouche d'un fonctionnaire qu'une plainte a bien été déposée par Tong, mais qu'actuellement elle reste sans suite, le magistrat ayant fort à faire avec l'arrivée de Lao Li ce soir. Rassuré, Chiu-Liang se rend dans ses appartements pour y méditer. Dans la cour intérieure du palais du gouverneur, il croise Gao Dao, le commandant des forces militaires de la commanderie. Cherchant à aborder l'homme, il se fait vite éconduire, le militaire prétextant des affaires urgentes à régler.
Pendant ce temps, Fu Leng et Ji Yao-Mu continuent leurs investigations. Ils ont confirmation auprès des gardes de la porte de l’Est que Main Gauche est venu à Nao très tôt ce matin et qu'il est ensuite ressorti. Connaissant l'amitié du Shifu avec Gao Dao et soupçonnant une visite du vieil homme à celui-ci, les deux jeunes gens ont l'outrecuidance de se rendre à la caserne pour demander une entrevue avec le commandant. Ils se font rabrouer manu militari par les gardes en faction à l'entrée du casernement...
 
Heure du singe
 
De retour chez elle, Yi Kime subit le questionnement de sa mère. Celle-ci reprochant à sa fille sa conduite loin d'être très honorable pour la famille. Et même si elle a accepté jusqu'ici les allés et venus de sa fille, elle lui rappelle que bientôt elle vivra auprès d'un homme influent et qu'elle se devait de respecter les "trois vies et quatre vertus" de toutes femmes honorables. Après ses remontrances, Yi Kime se réfugie dans sa chambre pour y méditer et réfléchir au meilleur moyen de s'échapper de la maison, ce soir, après le diner familial.
De leur côté, leurs recherches s'avérant plutôt infructueuses, Fu Leng et Ji Yao-Mu décident de retourner à l'école de Main Gauche. Un nouvel interrogatoire de la pauvre Yii n'apporte rien de plus si ce n'est un peu d'agacement de la jeune fille. Ils apprennent tout de même que Tong est parti noyer sa frustration dans l'alcool des tripots des bas quartiers de Nao après que les gardes de la magistrature n'aient montré que peu d'enthousiasme quant à la prise en charge de sa plainte. Sur le chemin du retour vers Nao, Ji Yao-Mu, perturbé par l'idée d'un Tong revenant saoul à l'école et maltraitant sa sœur, émet l'idée à Fu Leng de rester surveiller l'école. Ce dernier est d'accord d'autant plus que la sérénité de Yii face à ses évènements lui semble anormale.
Pendant ce temps, au pavillon des invités du palais du gouverneur, Han chiu-Liang s'est assis en face de la fenêtre ouverte de sa chambre. Admirant le jardin automnal entourant le bâtiment de bois, il se plonge dans une profonde méditation atteignant une parfaite harmonie de corps et d'esprit. Percevant son chi circuler dans son corps il décide de puiser dans cette énergie et il se concentre sur une pensée : une discussion sur l'histoire du Han qu'il aurait avec Lao Li, l'historien du roi. Des croassements lui font ouvrir les yeux. Au travers de sa fenêtre Han Chiu-Liang voit deux corbeaux se chamailler sur la branche d'un arbre, leur bagarre agite celle-ci de sorte que ses feuilles jaunies se détachent et tombent lentement sur le sol laissant un bout de bois dégarni que quittent bruyamment les deux oiseaux lugubres. Grâce à l’enseignement du vieil ermite au mont Songshan, Han Chiu-Liang reconnait un présage dans cette manifestation naturelle, un funeste présage...
Etudiant en jeuderologie

Avatar de l’utilisateur
Zelazada
Messages : 2
Inscription : dim. mars 14, 2010 18:06
Identité : isabelle

Re: Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Zelazada » lun. mars 15, 2010 15:25

Je l'ai lu le résumé.......
incroyable non!!!!! :clap:
....une boule de feu ça va.....deux boules de feu bonjour les dégats!!!!!!

Avatar de l’utilisateur
Guillaume
Adhérent
Messages : 846
Inscription : mar. mars 11, 2008 13:16
Identité : guillaume

Re: Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Guillaume » mer. mars 17, 2010 18:02

tatatata , nickel le résumé la suite dans 15 j :)
Le ridicule ne tue pas ...
Ce qui ne tue pas rend plus fort ...
Donc le ridicule rend plus fort !
Image

Avatar de l’utilisateur
Zelazada
Messages : 2
Inscription : dim. mars 14, 2010 18:06
Identité : isabelle

Re: Qin les royaumes combattants ( résumés de séance )

Message par Zelazada » sam. mars 20, 2010 11:01

A part "tatata..." y'a personne dans le coin :tap: :keskidi:
FDMJ (femme de maitre de jeu) :youpi: :maitre: je pollue et je :arrow: :arrow: :arrow: :arrow: :victoire;

bon week .................. :numberone
....une boule de feu ça va.....deux boules de feu bonjour les dégats!!!!!!

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité